Monsanto, World Food Prize 2013

Récompenses fallacieuses

Monsanto s’est fait remettre le prix World Food Prize 2013, un prix qui serait décerné à celles et ceux qui contribuent à lutter contre la faim dans le monde… c’est une blague !?

The World Food Prize Foundation a donc remercié pour ses efforts le scientifique Robert T. Fraley. Ce docteur est une des grandes figures de la firme Monsanto. Si vous vous êtes un peu renseigné sur le mode de fonctionnement de l’empire biotechnologie Monsanto, vous serez en droit de vous poser la question de savoir ce qu’est vraiment la WFPF.

La World Food Prize Foundation est en apparence une « bonne fondation » qui est censés récompenser les avancées dans le domaine agronomique. Mais dès le départ, il y a quelque chose qui cloche : l’amélioration de l’alimentation mondiale n’est elle pas une récompense en soi ? Pourquoi ce prix ? Quel est son utilité réelle ? N’ayant pas cette réponse en poche, j’ai tenté de fouiner un peu autour du sujet afin d’y voir un peu plus clair…

Qu’est-ce que la WFPF ?
Selon le site officiel, la fondation à été crée en 1986, par le docteur Norman E. Borlaug. Comme dit plus haut, elle récompenserait les gentilles personnes qui œuvrent pour le bien de tous. Toujours sur leur site, on peut également constater que parmi la liste des sponsors de cette fondation, il y a : Monsanto …
Et non, il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre la blague : les gars s’auto-récompensent de leurs travaux, c’est beau !

Déjà, à partir que là, on comprend vite que ce genre de prix est complètement nul, sans fondement objectif. Mais en explorant un peu les infos disponibles sur leurs sites respectifs, d’autres interrogations étaient en mal de réponse…

Qui est Norman E. Borlaug ?
Ce prix Nobel de la Paix (1970), commence à faire parler de lui dans les années 40 par ses actions dans le CIMMYT ( Centro internacional de mejoramiento de maiz y trigo = Centre international d’amélioration du maïs et du blé).

On continu ?… Allez : Qu’est-ce que le CIMMYT ? :-)
Sur leur site, on peut lire que cette organisation est le fruit d’une collaboration entre le gouvernement Mexicain et … la Rockefeller Foundation ! Mais que diable fait le géant pétrolier dans cette histoire ???
Rockefeller, Monsanto,… ça me dit quelque chose … Mais OUI ! Ils sont tous deux partenaires dans le financement du bunker pour la « sauvegarde » des semences mondiales

C’est un peu le serpent qui ce mort la queue…
Ce genre de constat me fait penser à d’autres histoires basées sur le même schéma.
Souvenez-vous…

Le « ECO2» de chez Renault.
Cette estampe verte qualifie les modèles de véhicules avec un label sans réel fondement, sans aucune valeur juridique ou même démontrée : Renault labellise Renault.

Le « Recommandé par l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire ».
Ce célèbre slogan brandé par les marques de chewing-gum et autres dentifrices est financé par … devinez : les marques de chewing-gum et autres dentifrices. C’est fou non ?

Le « Prix Nobel de la paix » décerné à l’Union Européenne.
Cette récompense a été donné en 2012, alors que le climat de tension interne chauffe de manière exponentielle, plus particulièrement en Grèce et en Espagne, mais aussi en Irlande et en Italie.

Et des exemples comme ça, il y en a un bon paquet, pour ne pas dire presque tous. Ce serait presque une mode « Républicaine », un peu à la Napoléon qui se couronne lui même…
C’est du marketing pur et dur, qui fabrique son histoire auprès de ses consommateurs sous couvert d’organismes « indépendants » ou « associatifs »… autant de qualificatifs pleins de promesses mais parfois douteux, honteux, voir même ridicules.

Laisser un commentaire